En poursuivant votre navigation sur Centaure.com, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites et d’améliorer la qualité des contenus proposés. En savoir plus.
Logo Bretagne Le leader de la formation à la sécurité routière
menu
contact
Stages récupération de points Stages clients Groupama Stages Grand Public Stages Particuliers
septembre 2016
 

Véhicules électriques et hybrides : enjeux et perspectives

Alternatives écologiques, les véhicules électriques et hybrides ont une place grandissante dans le marché automobile, que ce soit auprès des particuliers ou auprès des entreprises. Où en est ce marché ? Quels sont les avantages et inconvénients des véhicules électriques ? Comment sont-ils intégrés dans les entreprises ? Centaure fait le point sur ces questions.
/FCKeditor/UserFiles/Image/tetiere.jpg

Une croissance record pour la vente de véhicules électriques

L’année 2015 a été marquée par un record des ventes de voitures électriques sur le marché français. Au total, ce sont 22 187 véhicules qui se sont vendus, soit une hausse de 48 % par rapport à 2014. Près de 7 500 immatriculations concernent les flottes d’entreprise (34 % des ventes de véhicules électriques).

Plusieurs raisons expliquent ces bons résultats : la mise en place d’aides gouvernementales, l’augmentation du nombre de stations de recharge ou encore l’amélioration de l’autonomie des batteries.

L’année 2016 semble suivre cette tendance haussière puisque la France est le pays européen où le plus grand nombre de voitures électriques ont été immatriculées au cours du 1er semestre 2016, passant ainsi devant la Norvège.

Plus de 15 000 nouvelles immatriculations ont été recensées en France sur cette période, soit une hausse de 49 % par rapport à 2015. Les hybrides rechargeables connaissent pour leur part une augmentation de 57 %.

Deux modèles phares de véhicules électriques se disputent la tête du classement, la Renault Zoé et la Nissan Leaf.

Quels enjeux et quelles perspectives ?

Le véhicule électrique apparaît comme l’une des solutions clés pour réduire les émissions de C02 en France (dont 35 % sont dues aux transports).

Cependant, malgré une présence grandissante, la part de marché des véhicules électriques reste modeste puisqu’elle représente un peu plus de 1 % du marché automobile.

Pour une utilisation élargie, l’un des principaux enjeux est l’autonomie de ces véhicules qui est aujourd’hui encore assez faible. En moyenne, elle varie de 100 à 300 km. Le temps de charge, quant à lui, est de 1h30 en puissance accélérée et est compris entre 2h30 et 8 heures en charge normale.

Pour inciter à l’achat de voitures électriques, l’Etat met en place des aides financières. Un super bonus est ainsi accordé pour le remplacement d’un véhicule diesel de plus de 10 ans par un véhicule électrique. Un bonus écologique est également accordé pour tout achat d’un véhicule électrique. Ce bonus est de 6 300 € dans la limite de 27 % du prix d’acquisition. Toutes les informations concernant les aides sont disponibles sur le site du ministère de l’environnement de l’énergie et de la mer.

Le développement des points de recharge est également un point clé. Ainsi, l’objectif d’ici à 2030 est d’installer 7 millions de points de recharge électrique. Il y a aujourd’hui un peu plus de 13 000 points de charge accessibles au public et 80 000 points de charge privés, pour environ 80 000 véhicules électriques en circulation.

Autre point d’amélioration pour l’avenir de la voiture électrique, la baisse du prix des batteries qui reste élevé à l’heure actuelle. Le développement de nouveaux modèles économiques devrait permettre au marché de l’électrique d’élargir ses parts de marché. Dans cette optique, l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a publié un rapport complet « Les potentiels du véhicule électrique » présentant notamment les recommandations pour le développement du véhicule électrique.

Pour les entreprises, la voiture électrique apporte de nombreux d’avantages, notamment pour celles situées en zone urbaine ou disposant d’une flotte effectuant des tournées régulières. Le faible coût de détention d’un véhicule électrique, la possibilité de rouler les jours de restrictions de circulation dans les grands centres urbains, et l’exonération totale de la taxe sur les véhicules de sociétés (TVS) sont des atouts non négligeables pour un chef d’entreprise ou un directeur de flottes. Tout comme l’exonération partielle ou totale de la taxe sur la carte grise et les subventions de l’Etat, des régions ou des villes.
/FCKeditor/UserFiles/Image/article.jpgZoom
Pour plus d'informations sur le réseau Centaure,Contactez-nous
Accueil

11 centres
de formation

Alsace - Lorraine Bourgogne - Franche Comté Bretagne Centre Atlantique Midi-Pyrénées Nord-Pas de Calais - Picardie Paris - Ile-de-France Paris - Normandie Provence - Méditerranée Rhône-Alpes Sud-Ouest
N°1 de la formation à la conduite sécurité sur site protégé, Centaure se distingue par des infrastructures et ses équipements au service des conducteurs.

11 CENTRES DE FORMATION
CHOISISSEZ LE VOTRE !

Centre n°1


Bretagne
/FCKeditor/UserFiles/Image/Visuels-Centre-Page-d-accueil/centre-bre.jpg
A 10 MINUTES DE RENNES :
3 PLATEAUX D ’EXERCICES, 1 PISTE MOTO
16 VEHICULES, 1 CENTRE DE BILAN TECHNIQUE


Centaure
Le Bois-Doré - RN 24
35650 LE RHEU

Tél. : 02 99 14 67 77
Fax : 02 99 14 67 70
Plan d'accèsLe centrePédagogieL'équipe
Formation pour l'entrepriseFormation pour
l'entreprise
Stage récupération de pointsStage récupération
de points
Stage prévention sociétaire GroupamaStage prévention
sociétaire Groupama
Stage prévention sociétaire Groupamastage particuliers

Nos 11 centres ...

Nos 11 centres régionaux de formation :

menu - nos centres

 
Suivez-nous
Partenaires
Groupama
Valid XHTML 1.0 Transitional